La fameuse période des Fêtes de fin d’années annonce souvent 15 jours de goinfrages incontrôlés. Pourtant si on réfléchi bien, cela ne concerne que 2 ou 4 repas familiaux (24-25 décembre et le 31 décembre et 01 janvier).

Voici donc 8 astuces simples pour gérer les repas de fêtes.

1- S’entrainer avant le repas du Réveillon

S’entrainer avant de bien manger, en voilà une bonne idée ! Pourquoi ne pas profiter d’un super repas post-training plutôt que la classique collation de whey et glucides.

Dans cas, nous conseillons une grosse séance full body avec squat, deadlift et d’autres mouvements poly articulaires. Vous pouvez aussi faire une bonne séance spécifique jambes et les désintégrer dans les règles de l’art. Le méga repas de fêtes sera parfait pour renflouer vos stocks de glycogènes et faire le plein de protéines. Ainsi vous pouvez lui coller l’étiquette psychologique de repas « mass bulker ». Attention évitez de trop mélanger les glucides et les lipides en tout genre. L’association graisses / sucres est aussi bénéfique pour votre corps que le fait d’uriner dans le réservoir de votre voiture.

2- S’entrainer après le repas du Réveillon

S’entrainer après avoir bien mangé, en voilà une bonne idée ! Pourquoi ne pas profiter d’un super repas pre-training plutôt que la classique collation de whey et glucides.

Au risque de se répéter : Dans cas nous conseillons une grosse séance full body avec squat, deadlift et d’autres mouvements poly articulaires. Vous pouvez aussi faire une bonne séance spécifique jambes et les désintégrer dans les règles de l’art. Le méga repas de fêtes sera parfait pour vous apporter un maximum d’énergie et de macronutriments.  Ainsi vous pouvez lui coller l’étiquette psychologique de repas « mass bulker ».

Attention à ne pas vous entrainer de suite après ce repas, mais de laisser du temps à la digestion. Le cas échéant, il y a fort à parier que vous laisserez le repas encore chaud dans le rack à squat.

3- Utiliser le Chitosan

Le Chitosan, une sorte de fibre insoluble, comme son nom pourrait le suggérer, permet d’évacuer une partie de la nourriture par des voies naturelles. Il est présenté comme une aide pour la perte de poids. Le chitosan pourrait fixer jusqu'à 15 fois son poids en lipides et les éliminer pas les voies naturelles.

Pour utiliser ce complément alimentaire de façon optimale, il est conseillé de le prendre juste avant le repas. Notons qu’il peut avoir une action bénéfique sur le transit intestinal et la constipation.

Ainsi vous pouvez limiter la casse. Le seul « vrai » risque de casse est celle de la faïence.  

4- Faire un jeun avant le repas du Réveillon

Le jeûne est une méthode connue depuis très longtemps, il est pratiqué pour purifier et détoxifier l'organisme. Pendant de courtes périodes, il aide à manger moins de calories donc permet de puiser dans les réserves stockées. Le jeûne optimise aussi certaines hormones liées au contrôle du poids.

Pourquoi ne pas appliquer la méthode de l’Intermittent fasting 16-8. Pour résumer vous devez avoir fini le repas la veille à 20h et ne pas manger avant 12h. Ceci correspond à un jeûne de 16h. Le problème que vous vous pouvez rencontrer est une ruée pantagruélique sur le repas. Et dans ce cas, referez-vous au point n°4.

Faire un jeûne avant le repas c’est un peu comme vider et changer le sac poubelle, et en mettre un tout propre avant de le remplir.

5- Faire un jeun après le repas du Réveillon

Au risque de se répéter, le jeûne est une méthode connue depuis très longtemps, il est pratiqué pour purifier et détoxifier l'organisme. Pendant de courtes périodes, il aide à manger moins de calories donc permet de puiser dans les réserves stockées. Le jeûne optimise aussi certaines hormones liées au contrôle du poids.

Pourquoi ne pas appliquer la méthode de l’Intermittent fasting 16-8. Pour résumer, après le carnage alimentaire, vous entrez dans une période jeûne de 16h minimum, voir plus selon l’étendue des dégâts.

Faire un jeûne après le repas c’est un peu comme vider le sac poubelle plein d’ordure et en mettre un tout propre à la place.

6- Prendre une collation avant les repas de Fêtes

Prendre une collation avant le repas du réveillon est une bonne astuce si vous utilisez un encas principalement protéiné. En effet, les protéines ont un effet notable sur la satiété. Le but n’est pas un pré-goinfrage mais une incitation à la modération d’appétit. Une modération provoquée principalement par la qualité et quantité des aliments intégrée avant. Par exemple, manger du sucre peut vous donner faim et vous faire manger davantage.

7- Faites une semaine low carbs et profitez du repas du Réveillon pour faire une recharge

Vous pouvez très bien faire une semaine de régime drastique avant le repas du réveillon. Ainsi ce repas deviendra une sorte de recharge glucidique, certes pas forcément contrôlée. Cette recharge glucidique va permettre de ne pas faire chuter le métabolisme basal. De ce fait, ce repas de fêtes devient une stratégie nutritionnelle (c’est toujours bon de s’en convaincre…).

8- Manger lentement

Manger lentement permet au cerveau de capter le signal de satiété avant d’avoir trop ingurgité de calories.

Il faut une vingtaine de minutes pour que le cerveau reçoive le signal que l’estomac est rassasié. En 20 minutes, il est possible de reprendre une deuxième portion de nourriture. Voilà pourquoi il faut prendre le temps de manger et bien mastiquer les aliments. La mastication permet aussi de mieux reconnaître les signaux de faim et de satiété. Manger lentement améliore aussi la digestion.

Profitez ainsi de ce moment convivial pour échanger, discuter et de ce fait, ne pas vous focaliser sur la nourriture en abondance. Mangez lentement pour apprécier aussi ces aliments de fêtes que vous consommez rarement. 

Team TNT Sport