La musique à l'entrainement, pour ou contre ?

Une majorité des pratiquants de musculation et de fitness écoutent de la musique durant leur séance.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’écouter de la musique à l’entrainement ?

La musique comme booster de l’entrainement

La musique pourrait exercer un effet ergogénique et améliorer les performances physiques en retardant la fatigue et en augmentant la capacité de travail. Ce constat a été établi selon les études du Dr Costas Karageorghis, qui a exploré ses différents effets de la musique (psychologiques, psychophysiques et psychophysiologiques)*. Cela entraînerait souvent des niveaux d'endurance, de puissance, de productivité ou de force plus élevés.

Le saviez-vous ? Le Champion de natation Michael Phelps détenteur de plusieurs titres et records du Monde aurait écouté de la musique Hip-hop avant ses courses pour se concentrer, et notamment les paroles motivantes du rappeur Lil Wayne. Nombreux sont les athlètes de haut-niveau qui utilisent la musique à l’entrainement.

Un bonne « zik » peut être un booster si elle est utilisée avec stratégie. Vous voulez faire un max au développé couché, il y a fort à parier que « Destroy Everything » de Hatebreed aura plus d’impact sur votre mental que « le petit bonhomme en mousse » de Patrick Sébastien.

Certains vont rechercher la puissance dans le Rap, d’autre dans le Metal, mais la musique peut contribuer à booster votre mental et votre entrainement. Mais…

La musique peut aussi ruiner votre entrainement

Oui la musique peut aussi ruiner votre entrainement. Car si la musique peut vous permettre d’être plus motivé, elle peut aussi vous déconcentrer ou impacter négativement votre séance de plusieurs façons.

Vous êtes venu pour tourner un clip ou pour vous entrainer ?

Vous attendez que le morceau commence pour attaquer votre série, le petit passage qui boost, bref vous êtes en train de tourner un clip dans votre tête. La musique peut en effet vous amener à chorégraphier votre série. Elle vous impose son rythme et vous n’êtes plus réellement maître de votre séance. Combien de sportifs passe leur temps, les yeux rivés sur leur portable, à chercher le morceau qui va bien pour leur série ? C’est paradoxal, mais la musique peut casser le rythme de votre séance.

La musique peut vous déconcentrer à l’entrainement

Oui la musique peut vous aider à vous concentrer mais le contraire est valable aussi. Pourquoi ? Tout simplement parce que la musique est liée souvent à des souvenirs, des contextes, des personnes. La musique est aussi une distraction et il est tout à fait possible de s’entrainer sur une chanson et qu’elle vous fasse penser à d’autres choses. Exemple, vous vous entrainez avec du David Guetta (lol), vous pouvez tout à fait perdre de votre attention et vous projeter à Ibiza ou visionner une soirée etc… et oui la musique permet surement plus l’évasion que la concentration.

La casque qui vous gêne durant le mouvement

Bon certes, là c’est vraiment pour en remettre une couche, mais il vous est certainement arrivé de perdre votre casque durant une série de deadlift ou d’un autre exercice. Il arrive aussi parfois que les haltères se prennent dans les fils des écouteurs, que le portable tombe de votre poche durant le développé couché ou tout autre mouvement allongé.

L’ambiance de la salle, c’est le top !

Pour ou contre la musique à l’entrainement est une discussion sans fin mais une chose est sûre, elle n’a pas que des avantages, loin de là. La musique est intéressante avant d’attaquer son training car il est possible de visualiser une séance, de se faire son clip justement. Se remémorer sa bonne séance ou les performances réalisées durant sa séance en écoutant un morceau après le sport est bien aussi.

Mais une fois dans la salle, l’ambiance générale des haltères qui tapent le sol, des rondelles de fonte qui s’entrechoquent, des gémissements de souffrance sous les barres, ce brouhaha ambiant, la radio en fond sonore pour uniformiser tout ça… mais c’est ça l’ambiance des salles de fitness ! Pourquoi s’en priver ? Il y a des personnes qui disent choisir telle ou telle salle pour son ambiance justement, c’est aussi ce qui fait l’âme des salles de gyms.

L’image des personnes dans les salles avec leurs écouteurs est un peu près la même que celles des personnes les yeux rivés sur leurs portables non-stop. Plutôt que de se couper du monde du fitness avec des écouteurs, mieux vaut s’en imprégner.

*Etude : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3339578/