Huile de palme, l'amalgame entre nutrition et écologie

Huile de palme est la plus consommée dans le monde

L'huile de palme est extraite de la chaire du fruit du palmier à huile (Elaeis Guinnesis) qui est cultivé en Afrique et dans les zones tropicales. Elle est très utilisée en Afrique (Angola, Gabon, Kenya, Congo). C'est un bon choix d'huile alimentaire malgré toute la propagande anti huile de palme qui sévit de partout. Elle a tout à fait sa place dans l'alimentation au même titre qu'une huile de table classique ou du beurre. Aujourd'hui on la retrouve un peu partout dans les aliments modernes et notamment dans la pate à tartiner, les biscuits, plats cuisinées, chips etc. L'huile de palme est aussi utilisée pour des cosmétiques et la fabrication de peinture et de biodiesel.

Elaeis_guineensis

Huile de palme, une très bonne source de lipides et de MCT

L'association faite avec une célèbre pâte à tartiner a souvent contribué à l'amalgame entre huile de palme et malbouffe. Le problème de cette pâte à tartiner étant plus le sucre, le lait concentré etc... Pourtant l'huile de palme est régulièrement consommée en Afrique (Angola, Gabon, Kenya, Congo). C'est une très bonne source de lipides qui contient environ 50% de graisses saturées. Les graisses saturées sont souvent associées trop facilement au taux de cholestérol élevé et au et problèmes cardiovasculaires. Elle contient aussi environ 40% de graisses mono-insaturées et 10% de graisses saturées.

Parmi les graisses saturées, on distingue les MCT ou TCM (Triglycérides à Chaîne Moyenne). Ce sont des lipides que l'organisme peut brûler rapidement. Leurs chaînes de carbones sont plus courtes que la majorité des autres acides gras. Lors d'un régime de type cétogène, les MCT seraient très intéressants et contribueraient à la perte de poids. Ils sont des acides gras très cétogèniques et peuvent générer une synthèse des corps cétoniques au niveau hépatique. Les corps cétoniques seront utilisés en guise d'énergie à la place du glucose.

Les MCT sont aussi utilisés dans certains compléments alimentaires du fait de leur apport en énergie. L'huile de palme rouge est riche en vitamine E (127 mg pour 100g), même raffinée sa teneur reste élevée (103 mg/100g).  La vitamine E a un rôle antioxydant et contribuerait à ralentir le vieillissement cutané. Naturellement riche aussi en vitamine A, notamment sous la forme de beta carotène (provitamine A).

Un problème écologique

L'huile de palme est souvent critiquée sur le plan écologique, et à juste titre. En effet, son exploitation contribue à la déforestation en Afrique. et surtout en Indonésie et Malaisie. L'arbre poussant vite et l'huile de palme étant facile d'extraction, les industriels y ont trouvé un intérêt particulier. Comme dit précédemment, de nombreux produits occidentaux de consommation ont recours à l'huile de palme car c'est une matière première bon marché (y compris en agriculture biologique). A partir du moment ou celle-ci devient une denrée rentable, l'exploitation industrielle bat son plein. La Malaisie et l'Indonésie sont des très grands producteurs d'huile de palmiste. Pour se lancer dans ces cultures intensives, une politique de déforestation a été mise en place et l'Indonésie a déjà perdu les ¾ de ses forêts et cela est parti pour empirer dans les années à venir. Cette déforestation a un impact sur l'écosystème et aura logiquement une influence sur le climat.

Verdict sur l'huile de palme

L'huile de palme d'un point de vue nutritionnel est intéressante. La teneur en MCT en fait aussi un aliment intéressant pour les diètes de type cétogène  et pour l'énergie. Elle reste un produit de consommation sain au quotidien à dose modérée. Le problème principal vient du fait de son industrialisation à outrance. Cette industrialisation génère des cultures intensives contribuant à des problèmes écologiques et environnementaux. Ainsi beaucoup stigmatisent l'huile de palme en confondant qualité nutritionnelle et problèmes écologiques.