La confusion entre le dopage et les compléments alimentaires n’est pas rare encore de nos jours. Pourtant se « doper » et se « supplémenter » sont deux choses bien différentes même si un des buts communs est l’amélioration des performances.

Encore aujourd’hui, nombreuses personnes confondent la créatine avec les anabolisants, et pensent que les protéines en poudre sont du dopage. Cette confusion a été largement entretenue par les medias qui souvent pour faire des articles à sensations, n’hésitent pas à induire leur lecteurs en confusion.

Ainsi, pendant longtemps la créatine a été considérée comme une substance dopante et ses utilisateurs comme des tricheurs. Certains sportifs de haut-niveau ont même dû justifier leur utilisation de la créatine auprès du grand public (pathétique). D’ailleurs la créatine a été ensuite injustement qualifiée d’agent masquant, or elle n’a jamais pu masquer le moindre métabolite ou trace de substances illégales dans le corps, la seule chose qu’elle a su masqué c’est la véritable pratique d’un dopage elle-même.

Il existe de nombreux moyens pour se doper, nous allons dans cet article nous cantonner à l’utilisation des stéroïdes anabolisants, car souvent amalgamé avec les suppléments diététiques.

Il est toujours bon d’expliquer quelle est la différence entre les stéroïdes anabolisants et les compléments alimentaires.

Les stéroïdes anabolisants sont des médicaments délivrés sur ordonnance

Les stéroïdes anabolisants sont des substances synthétiques similaires à la testostérone, l’hormone mâle par excellence. Dans le milieu de la musculation et du bodybuilding, ils sont utilisés pour augmenter la masse musculaire et la force physique. Utilisés depuis les années 50, les stéroïdes sont pourtant à l’origine, des médicaments délivrés sous ordonnance et ont des fonctions médicales très précises.

Ils sont encadrés par la loi de façon semblable à l'héroïne ou à la cocaïne, et sont considérés au niveau pénal comme « substances vénéneuses », c’est-à-dire refermant des principes actifs potentiellement dangereux pour l'organisme (médicaments visés par l'article L5144-1 du Code de la santé publique). Le fait qu’ils ne soient pas libres d’accès, à part dans certains pays, fait que la plupart de leurs utilisateurs s’approvisionnent sur le marché noir souvent via des réseaux mafieux. Si certains stéroïdes sont authentiques, la majorité sont contrefaits et souvent avec des dosages approximatifs et une pureté très incertaine. Cependant, une chose est indéniable, les stéroïdes permettent de transformations impressionnantes permettant à n’importe qui de prendre du muscle (même si l’on veut faire croire que ce n’est qu’un « petit plus »).

Quelques exemples courants de stéroïdes anabolisants : le Dianabol (méthandiénone) développé par le Dr Ziegler et popularisé entre autres par Arnold Schwarzenegger,  le Winstrol (Stanozolol) avec lequel Ben Johnson s’est fait contrôlé, l’Anadrol (Oxymétholone), le Deca-durabolin (Nandrolone), l’Anavar (Oxandrolone), Trenbolone, Masteron  etc.

Les compléments alimentaires sont des denrées alimentaire en vente libre

Les compléments alimentaires sont des denrées alimentaires ayant pour but principal de compléter l’alimentation normale. Les compléments alimentaires constituent une source concentrée de nutriments ou d'ingrédients qui ont des effets nutritionnels ou physiologiques seuls ou en combinaisons avec d'autres. Ils sont vendus sous forme de doses et peuvent inclure des acides aminés, des vitamines, des minéraux, des herbes, des substances comme des enzymes et des métabolites. Les suppléments nutritionnels peuvent contenir des extraits ou concentrés et sont disponibles sous forme de comprimés, gélules, ampoules etc.

Rappel : Il y a une nuance avec les « aliments pour sportifs » qui concernant les produits sous forme de poudre comme les protéines, gainers et acides aminés sous forme de poudre et non de doses précises.

En France, les compléments alimentaires disposent du statut de denrée alimentaire spécifique et peuvent donc être commercialisés hors pharmacie. Chaque complément alimentaire mis sur le marché a été examiné par la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes. La DGCCRF vérifie entre autre, sur la base des données scientifiques les plus récentes, qu'aucun des ingrédients dans le produit soient susceptibles d'être préjudiciable à la santé. La liste des ingrédients autorisés est établie par voie d'arrêté. La DGCCRF veillent aussi à l’utilisation des allégations qui peuvent induire le consommateur en erreur.

Ainsi les compléments alimentaires sont disponibles en vente libre (suite acceptation par DGCCRF) et ne sont pas censés traités des maladies mais plutôt compléter une alimentation. Les stéroïdes anabolisants sont des médicaments destinés à des cas bien précis et sorti hors de ce contexte, leur utilisation est interdite pas la loi. Ils sont considérés comme du dopage.

Utilisation et abus de stéroïdes anabolisants

Les stéroïdes anabolisants stimulent la croissance des tissus, en particulier des os et des muscles. Ils augmentent également la production de globules rouges. Les stéroïdes anabolisants peuvent être pris par voie orale, sous une forme injectable ou sous forme de gels (exemple : Androtiv). Les stéroïdes anabolisants sont utilisés dans le traitement de nombreux problèmes médicaux tels que la puberté tardive chez les garçons, le dysfonctionnement sexuel chez les hommes, le cancer du sein chez les femmes, l'ostéoporose, l'anémie, l'endométriose et d'autres déséquilibres hormonaux.

Etant donné leur grande efficacité sur l’anabolisme ils sont logiquement « détournés » par certains athlètes qui en abusent pour développer leur masse musculaire, prolonger leur endurance et améliorer leurs performances.

Les stéroïdes anabolisants sont convertis en testostérone dans l'organisme, au-delà des niveaux normaux. Cela entraîne des améliorations importantes sur la performance physique mais aussi des effets secondaires certains. En effet, les « steros » utilisés régulièrement peuvent entrainer des effets secondaires graves tels des dommages aux organes (foie, reins, cœur), l’hypogonadisme, l'impuissance, la gynécomastie, chute de cheveux, rétrécissement des testicules, azoospermie, irrégularités menstruelles, voix rauque et barbe chez la femme, hypertension artérielle, altérations du cholestérol et d'autres lipides sanguins, risque d'infections virales et bactériennes dues à l'utilisation d'injections non stériles.

Les stéroïdes anabolisants peuvent aussi générer une dépendance psychologique. Vouloir faire juste « une petite cure pour essayer » peut faire entrer le pratiquant dans l’engrenage de plusieurs cycles de stéroïdes à répétitions.

Utilisation et avantages des compléments alimentaires

Les compléments alimentaires sont, en termes simples, des aliments sous des formes concentrées. La carence en certains micrnutriments est la cause première de nombreuses maladies. De nos jours, les maladies chroniques sont à un niveau élevé et touchent les personnes de plus en plus tôt. La pollution de l’environnement, les engrais chimiques, les pesticides, les OGM, la teneur réduite en éléments nutritifs du sol sont responsables de la mauvaise qualité nutritionnelle des fruits et légumes disponibles sur le marché. Les apports en micronutriments de nombreux aliments sont loin de leur teneur d’il y a une cinquantaine d’années. Les complexes vitaminés, les omégas 3, les minéraux etc. sont des compléments alimentaires qui peuvent avoir une réelle utilité. Ils ne sont pas plus à craindre qu’un poulet nourri à l’huile de vidange ou une salade blindée de pesticides, au contraire même. Pour information, saviez-vous qu’un français sur trois serait carencé en magnésium ?

L’intérêt de prendre des compléments alimentaires est de fournir une quantité adéquate de nutriments de qualité supérieure à son alimentation quotidienne. Pour le sportif, l’avantage est de permettre à son organisme de mieux récupérer et d’être plus performant.

Qui a besoin de prendre des compléments alimentaires ?

On peut tous avoir une utilité de se supplémenter. Les suppléments sont des denrées alimentaires concentrées qui aident à renforcer notre système immunitaire et peuvent aider à s’éloigner de diverses maladies. La malbouffe, les niveaux de stress croissants, la détérioration de la qualité des fruits et légumes sont autant de raisons pour se tourner vers les compléments alimentaires afin d’atteindre une santé optimale.

Les personnes qui font des exercices intenses, les sportifs, les athlètes, les bodybuilders peuvent avoir besoin de compléments alimentaires pour mieux récupérer, développer une masse musculaire importante et améliorer leur système immunitaire.

Certains régimes de type végétarien ou vegan rendent parfois difficile l'obtention de nutriments tels que les protéines complètes (avec tous les acides aminés essentiels) et la vitamine B12 d’où l’intérêt d’utiliser des compléments alimentaires.

Attention, même les substances naturelles peuvent provoquer des effets secondaires indésirables, en particulier lorsqu'elles sont prises à fortes doses. Il ne faut pas omettre que rien ne remplace un mode de vie sain et de bonnes habitudes alimentaires.

Confusion entre dopage et supplémentation

Comme dit en introduction, il existe une crainte générale que les suppléments puissent contenir des stéroïdes anabolisants ou autres substances illégales et potentiellement dangereuses ou toxiques. En raison de l'ignorance du public et du battage médiatique, les gens confondent facilement les compléments alimentaires avec les stéroïdes anabolisants.

Les stéroïdes anabolisants sont des médicaments qui augmentent anormalement le taux de testostérone dans le corps tandis que les compléments alimentaires ou nutritionnels sont des formes concentrées de nutriments alimentaires naturels comme les protéines, les glucides, les acides gras etc.

Les stéroïdes anabolisants et les compléments alimentaires sont différents. Les stéroïdes nécessitent un véritable suivi par de vrais professionnels et non un préparateur qui se basent uniquement sur son expérience, quant aux suppléments, bien qu’en vente libre, ils peuvent aussi nécessiter un avis médical ou d’un professionnel du sport.